GenEwing - Questions Fréquemment Posées (Français)

 

1 – Qui peut me donner plus de renseignements sur cette étude ?

2 – Que dois-je faire si je souhaite participer ? La prise de sang est-elle obligatoire ?

3 – Comment faire la prise de sang ?

4 – Quelles sont les implications pour mon suivi ?

5 – Quels sont les bénéfices attendus ? 

6 – Mon traitement sera-t-il modifié ?

7 – Comment serai-je informé(e) des résultats ?

8 – Quand les premiers résultats seront-ils disponibles ?

9 – Quel pourra être le risque pour moi ou pour ma famille si je suis porteur du gène qui prédispose à la maladie ?

10- Quels sont les bénéfices pour ma famille, mes enfants ?

11 – Où et combien de temps ma prise de sang sera-t-elle conservée ? 

12 - Que dois-je faire si je veux arrêter l’étude ?

 

 

1 – Qui peut me donner plus de renseignements sur cette étude ?

Votre oncologue référent ou l’Institut Curie peuvent vous fournir plus de renseignements et répondre à vos questions.

Votre oncologue référent a été contacté par l’Institut Curie, a accepté de collaborer et a reçu l’intégralité du protocole où sont contenues toutes les informations relatives à cette étude.

Par ailleurs, l’étude est organisée et coordonnée par l’Institut Curie, à Paris. Les oncologues qui y travaillent et qui ont mis en place cette étude sont tout à fait disponibles pour vous rencontrer (lors d’une consultation ou par appel téléphonique) et répondre à vos questions. Il suffit pour cela de prendre un rendez-vous par téléphone (01 56 24 67 28) ou par email.

 

2 – Que dois-je faire si je souhaite participer ? La prise de sang est-elle obligatoire ?

Votre participation implique deux étapes : (1) la signature du consentement à l’étude et (2) la réalisation éventuelle d’une prise de sang

- Concernant le consentement, il vous suffit de nous renvoyer la feuille « consentement » signée à l’adresse suivante : Virginie Chène, Unité de Génétique Somatique, Institut Curie, 26 rue d’Ulm, 75248 Paris Cedex 08. Si vous ne l’avez pas reçue, vous pouvez nous écrire par email ou appeler au 01 56 24 67 28.

- La prise de sang n’est pas nécessaire pour tous les participants à l’étude : si vous avez participé au protocole Euroewing 99, il est probable que nous ayons conservé un échantillon de sang et la prise de sang ne sera donc pas nécessaire. Dans le cas contraire, les modalités de la prise de sang vous sont expliquées dans la question 3

 

3 – Comment faire la prise de sang ?

S’il apparaît que vous devez faire une prise de sang, l’Institut Curie vous enverra un kit de prélèvement et une enveloppe pré-timbrée pour l’envoi de l’échantillon. Vous pourrez faire effectuer cette prise de sang dans un laboratoire ou à votre domicile, à votre choix. L’infirmière utilisera le kit de l’Institut Curie pour effectuer le prélèvement qu’elle enverra avec l’enveloppe pré-timbrée. Elle demandera aussi le remboursement de cet acte auprès de l’Institut Curie et vous n’aurez rien à payer.


4 – Quelles sont les implications pour mon suivi ?

Votre consentement ou votre refus de participer à l’étude n’aura aucune conséquence sur votre suivi : vous continuerez à être suivi par votre oncologue habituel au rythme habituel. Si la participation à cette étude soulève chez vous des interrogations dont vous souhaiteriez plus particulièrement parler avec un psychologue, un entretien peut vous être proposé avec l’un des psychologues spécialisés de l’Institut Curie.

 

5 – Quels sont les bénéfices attendus ? 

Les résultats de cette étude nous permettront de mieux comprendre et mieux connaître la maladie, et ainsi de mieux la traiter en orientant la recherche vers de nouvelles voies.

 

6 – Mon traitement sera-t-il modifié ?

Dans l’immédiat, les résultats de cette étude n’engendreront pas de modifications du traitement du sarcome d’Ewing, car le développement de nouveaux médicaments peut prendre plusieurs années. Par contre, mieux comprendre comment s’est développée la maladie permettra de travailler sur de nouvelles voies de recherche et de développer de nouvelles thérapeutiques dans les 5 à 10 prochaines années.

 

7 – Comment serai-je informé(e) des résultats ?

Les résultats de cette étude portant sur environ 800 personnes seront de nature purement scientifique et n’auront aucun caractère personnel pour vous ou nominatif. Ils seront communiqués sur le site Web dès qu’ils pourront être rendus publics. Nous informerons également votre oncologue référent, afin qu’il puisse vous les communiquer et vous les expliquer si vous le souhaitez. Enfin, les résultats pourront être publiés dans une revue scientifique internationale (en anglais) afin que les autres chercheurs travaillant sur le Sarcome d’Ewing puissent en prendre connaissance. Tout résultat sera bien sûr publié sous couvert d’anonymat,  aucun nom de patient n’apparaîtra et aucune donnée ou détail personnel ne seront publiés.

 

8 – Quand les premiers résultats seront-ils disponibles ?

Nous espérons pouvoir rendre publics les premiers résultats avant la fin de l’année 2010. Le site Web sera régulièrement mis à jour pour rendre compte de l’avancée de nos travaux.

 

9 – Quel pourra être le risque pour moi ou pour ma famille si je suis porteur du gène qui prédispose à la maladie ?

Si vous êtes porteur du gène qui prédispose à la maladie (=gène de susceptibilité), votre risque de développer un sarcome d’Ewing restera extrêmement faible. En effet, être porteur d’un gène qui prédispose à une maladie ne veut pas du tout dire que l’on développera forcément la maladie. Nous allons vous expliquer pourquoi :

Le sarcome d’Ewing touche 1 personne sur 1 Million (1/1.000.000) par an dans la population française : c’est donc une maladie très rare. Nous ne pouvons actuellement pas savoir quelle sera l’augmentation du risque liée à la présence du gène de susceptibilité (nous ne le saurons qu’une fois l’étude terminée), mais nous estimons que cette augmentation sera comprise entre 5 et 10, c'est-à-dire que les personnes porteuses du gène de susceptibilité auront au maximum 10 fois plus de risque de développer un sarcome d’Ewing que les personnes qui n’ont pas ce gène. Ainsi, le risque pour les personnes porteuses du gène de susceptibilité deviendra 10x1/1.000.000 (10 fois le risque de la population générale) = 1/100.000, ce qui est toujours extrêmement faible. Une autre façon de voir ce résultat serait de dire que, sur 100.000 personnes porteuses du gène de susceptibilité, une seule développera un sarcome d’Ewing.

Enfin, comme pour toute étude scientifique, le résultat de l’étude Genewing devra être confirmé (=étape de « validation ») par une deuxième étude trouvant le même résultat à partir d’un autre groupe de patients, pour être considéré comme fiable et définitif.

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur les risques liés aux tests génétiques et comme il est absolument essentiel que vous compreniez bien ces notions un peu complexes, nous vous invitons à consulter le site suivant : http://infodoc.inserm.fr/test_genetiques/index.html.

En particulier, voici les paragraphes qui peuvent s’appliquer à l’étude Genewing :

1.2.3. – Polymorphisme

1.3.3.- Maladies multifactorielles – paragraphe « Notion de gène de susceptibilité »

3.1 – Validité du test

3.2.1 – Notions de risque absolu, risque relatif, facteur de risque

3.2.3.- Règles pratiques pour évaluer le risque posé par un test ; Exemple 1 : cas de l’autisme

Vous pouvez également bien sûr poser plus de questions à votre oncologue référent ou à l’un des médecins participant à cette étude au sein de l’Institut Curie.

 

10- Quels sont les bénéfices pour ma famille, mes enfants ?

Cette étude n’aura pas de conséquences directes pour votre famille ou vos proches.

En effet, le sarcome d’Ewing est une maladie très rare et l’augmentation de risque qui serait liée à la présence du gène de susceptibilité serait trop faible pour justifier un dépistage systématique. Par contre, la connaissance de ce gène est absolument indispensable pour mieux comprendre la maladie et découvrir de nouveaux traitements.

 
11 – Où et combien de temps ma prise de sang sera-t-elle conservée ?

La prise de sang sera conservée à l’Unité de Génétique Somatique de l’Institut Curie pour une durée d’au moins 5 ans.

 

12 - Que dois-je faire si je veux arrêter l’étude ?

Vous pouvez décider de cesser votre participation à cette étude à tout instant. Il vous suffit de le signaler à l’Institut Curie,  en nous contactant (par email ou au 01 56 24 67 28). Votre prise de sang ne sera alors pas utilisée.